Le-persecuteur-repenti

Le persécuteur repenti

La femme d’un fermier d’Ashburton s’est convertie; aussitôt son mari se dresse contre elle. Il apprend en voyage qu’elle profite de son absence pour se faire baptiser. Il rentre aussitôt et, sur le chemin du retour, il coupe un grand bâton, se promenant de battre sa femme jusqu’à ce que son arme tombe en pièces. Il met effectivement sa décision en pratique. Au moment où le corps couvert de contusions, elle veut se coucher, il lui ordonne d’aller dans le lit des enfants, court à la cuisine, saisit un morceau de bois et veut recommencer à la frapper. Mais tout à coup, il laisse tomber le gourdin et se sauve sans mot dire. Toute la nuit suivante, après avoir supplié son épouse de se coucher dans son lit, il gémit à côté d’elle, n’arrivant pas à trouver le sommeil. Le lendemain est un dimanche. Le mari propose à sa femme de l’accompagner à la réunion. Elle croit d’abord qu’il se moque d’elle et va recommencer à la frapper dès qu’elle sera sur le point de partir à l’assemblée. Mais il se rend effectivement avec elle au lieu de réunion. Après le service, il raconte devant tous avec quelle cruauté il a frappé sa femme, comment il s’est précipité à la cuisine, à la recherche d’un morceau de bois pour la maltraiter une seconde fois, enfin comment, ayant déjà levé sa bûche de bois, il a entendu comme une voix lui disant: « Pourquoi me persécutes-tu? » Le morceau de bois lui est alors tombé des mains et, à l’instant même, il a senti qu’il persécutait le Seigneur Jésus.

Lire aussi: L’histoire de Fabrice dont Jésus a transformé le coeur autrefois colérique

 

Dès ce moment, son âme a été en proie à la détresse et il n’a pu trouver le sommeil pendant la nuit du vendredi au samedi. Le samedi matin, de bonne heure, il a quitté la maison et il a passé la journée à errer dans les champs et les villages environnants. La nuit du samedi au dimanche n’a pas été meilleure, et il n’a pas pu dormir, bien qu’il soit rentré chez lui.

Dès ce moment, ce persécuteur devint un disciple du Seigneur Jésus; il trouva la paix par la foi en son nom, et vécut encore trente ans dans la paix et l’amour conjugal, en rendant honneur à l’Évangile de la grâce de Dieu.

Extrait de L’Audace de la Foi, pp. 96-97.

Müller, Georges (1994). L’Audace de la Foi, 3e édition, Saint-Légier, Editions Emmaüs, 175 p.


Mots clés

persécution

Merci de laisser un commentaire

()

Articles similaires

amour-haine-persecution
Témoignage

L’amour plus fort que la haine – Témoignage d’Erino Dapozzo

Originaire de Gênes en Italie, Erino Dapozzo est né en 1905 et décédé en 1974. Il passe sa…

Lire plus
prison-jesus
Témoignage

Il a tenu sa promesse

Lorsque nous étions en prison, nous avons subi divers traitements ; moi j'ai été tenu au secret pendant…

Lire plus

Lettre d'information ultimechoix

Besoin de paroles inspirantes et bénissantes? Inscris-toi à notre infolettre.