television-danger-monde

Le tourment d’un homme juste !

Les deux anges arrivèrent à Sodome sur le soir. Lot était assis à la porte de Sodome… Les hommes dirent à Lot qui as-tu encore ici? Gendres, fils et filles, et tout ce qui t’appartient dans la ville, fais-Ies sortir de cet endroit… Lot sortit pour parler à ses gendres qui avaient épousé ses filles et leur dit: Levez-vous, sortez de ce lieu, car l’Eternel va détruire la ville. Mais, aux yeux de ses gendres, il parut plaisanter… (Version la Colombe, Genèse 19:1,12,14).

L’épisode de Sodome et Gomorrhe reste dans la Bible, comme dans la tradition juive, l’exemple par excellence du châtiment divin sur le déchaînement du mal (Deut 29.22; Es 1;9-10 et 13.19; Jér 49.18 et 50.40; Ez 16.48-56; Am 4.11; Rom 9.29; 2 Pi 2.7,8). Un exemple pour les impies à venir, comme l’écrit l’Apôtre Pierre dans son épître (2 Pi 3.7-11). Mais au travers de l’histoire de Lot, Dieu se révèle aussi comme celui qui sauve le juste. A la suite de l’intercession de son oncle Abraham, et par l’effet de la pure grâce de Dieu, Lot est épargné de la destruction (cf Gen 19.29). L’histoire de la famille de Lot paraît très actuelle. Permettez-nous d’établir un parallèle entre la position malaisée de Lot à Sodome et les relations ambiguës du chrétien avec son poste de télévision. La Parole de Dieu nous dit que Lot était profondément affligé par la conduite déréglée des habitants de Sodome et de Gomorrhe. En fait son âme souffrait jour après jour en voyant et en entendant le comportement criminel de ses contemporains (2 Pi 2:7,8). Sa vie quotidienne était orchestrée par des hommes et par des femmes qui recherchaient avidement les plaisirs charnels (2 Pi 2.10), n’est-ce pas là ce qui marque notre époque? Regardez comment Lot, sans s’en apercevoir, se laisse toujours plus envelopper par l’atmosphère de la ville maudite. Il est vrai qu’Abraham, dans sa prière pour son neveu Lot, peut faire valoir que Lot a systématiquement refusé de participer aux orgies d’une société qui n’a pas la notion de la sainteté de Dieu (Gen 18.24- 33). Toutefois, malgré sa conduite irréprochable, Lot s’est montré trop tolérant pour exercer une influence sur ses compatriotes; ce sont au contraire les habitants de cette ville qui réussissent à perturber sa famille, à tel point que Lot sera tout juste sauvé. Lot, bien que juste aux yeux de Dieu, a inconsciemment mis toute sa famille en danger. Le même sort guette également un père qui achète et tolère une télévision dans sa famille sans tenir compte des dangers qu’elle représente. Car, que va-t-il se passer s’il ne maîtrise pas les boutons de cet instrument? Ne mettra-t-il pas toute sa famille en danger? Abraham a-t-il minimisé la gravité de la situation? Toujours est-il que les événements démontrèrent qu’il n’y avait pas dix justes dans la famille de Lot, puisque même sa femme ne put échapper au cataclysme! (Gen 19). La Parole, quant à elle, nous avertit avec une grande clarté:

Adultères que vous êtes! Ne savez-vous pas que l’amour du monde est inimitié contre Dieu? Celui donc qui veut être ami du monde se rend ennemi de Dieu (Jac 4.4).

C’est ainsi qu’en s’incrustant à Sodome, Lot a tout perdu: sa vocation, ses biens, ses enfants, même sa femme. La triste fin du chapitre 19 de la Genèse montre comment ses deux filles se sont mises à leur tour à imiter les usages impies de Sodome. Par l’inceste, c’est Lot lui-même qui, inconsciemment, met sa future postérité sous une malédiction, et ce n’est que pour l’amour d’Abraham que Lot est épargné. Le Seigneur ne sympathise jamais avec un cœur qui aime le compromis. La fin de l’histoire de Lot fait retentir à nos oreilles un avertissement: prenons garde à l’influence de l’esprit du monde.

Si nous avons choisi cet exemple si parlant, c’est parce que la TV, en particulier, nous montre et nous fait entendre les mêmes horreurs que celles qui divertissaient les gens de Sodome. Et le chrétien désireux de servir Dieu, mais qui se laisse « irradier » par la TV, ne peut, comme Lot, que récolter des tourments dans son âme. Comment est-il possible que cet homme juste ait pourtant été incapable de rompre avec ses amis et avec ses concitoyens pervers? Pourquoi est-il resté inconscient ou indécis ? Il fallut des anges pour l’arracher de force à cette ville dont toute sa personne était imprégnée. Tant de chrétiens restent passivement devant leur écran à regarder et à écouter des choses qui nuisent à leur vie spirituelle! Triste situation, hélas trop fréquente, que ces chrétiens esclaves de la TV! Faudra-t-il des anges dans nos maisons pour nous arracher au petit écran?

Examinons maintenant un passage du NT qui nous enseigne qu’à la fin surviendront des temps difficiles pour les croyants. Ils seront entourés d’hommes égoïstes, amis de l’argent, fanfarons, orgueilleux, blasphémateurs, rebelles à leurs parents, ingrats, sacrilèges, insensibles, implacables, calomniateurs, sans frein, cruels, ennemis des gens de bien, traîtres, impulsifs, enflés d’orgueil, aimant leur plaisir plus que Dieu (2 Tim 3.2-5). Est-il étonnant que nous soyons exhortés à nous éloigner de telles influences? Toute cette longue liste nous donne un tableau général des œuvres de la chair. Paul annonce l’apostasie qui vient et il trace un tableau frappant de la dépravation morale qui approche à grands pas. Il souligne que des temps difficiles, des périodes dures et déroutantes, attendent les croyants, qui auront à faire face à des problèmes ardus et à des devoirs difficiles, en raison de l’iniquité débordante qui prétendra agir en accord avec la foi chrétienne (2 Tim 3.5). Ce passage nous indique que le mal, déjà bien actif à l’époque de Paul, ira en se renforçant jusqu’à la fin de l’ère chrétienne, pour atteindre son redoutable point culminant dans les périodes dernières du temps que nous vivons. Le monde a connu, à plusieurs reprises, de violentes poussées du mal qui ont fait penser au prochain retour de Jésus-Christ. Tout croyant bien informé est douloureusement conscient de l’affreuse apostasie qui déferle de nos jours sur la chrétienté. Nul ne peut nier que l’invention de la TV a sensiblement transformé notre culture, notre morale, notre façon de penser. Elle propage impunément les œuvres de la chair qui autrefois ont été la cause même du jugement de Dieu sur Sodome et Gomorrhe. Il n’est donc pas superflu d’analyser notre comportement de chrétiens au sein d’un monde qui s’éloigne toujours plus de la présence de Dieu.

 

J. Bert de MOOY


Je partage


Mots clés

compromission monde télévision

Merci de laisser un commentaire

()

Articles similaires

x

Lettre d'information ultimechoix Besoin de paroles inspirantes et bénissantes? Inscris-toi à notre infolettre.

Non, merci