epreuve-foi

L’épreuve de la foi

« Le Seigneur dit : Simon, Simon, Satan vous a réclamés, pour vous cribler comme le froment. Mais j’ai prié pour toi, afin que ta foi ne défaille point ; et toi, quand tu seras converti, affermis tes frères. » Luc 22. 31-32

Jésus était presqu’au terme de son ministère terrestre. Il avertit une fois de plus ses disciples des difficultés par lesquelles ils auront à passer après son départ, notamment que Satan va les cribler comme le froment. Jésus aurait pu empêcher cela, il aurait pu refuser d’accorder cela à Satan, mais il ne l’a pas fait. En effet, le Christ n’a jamais promis de nous épargner les difficultés. Quand il apprit à ses disciples à prier il leur dit de parler ainsi au Père : ne nous induis pas en tentation, mais délivre-nous du malin (Matthieu 6. 9). Le passage au crible fait partie intégrante de la vie du chrétien.

Le crible est un instrument percé de plusieurs trous pour séparer ce qui est fin de ce qui est gros. C’est une sorte de tamis permettant de dissocier les éléments indésirables de ceux recherchés. Voilà pourquoi le Seigneur laisse l’ennemi nous attaquer, et nous fait passer par des épreuves : c’est pour purifier notre foi de toute motivation impure. Elles permettent d’élaguer, d’enlever tout le superflu pour n’isoler que le fond, ce qui est pur, authentique. L’enfant de Dieu sera poussé à la désobéissance, diffamé, accusé… Au cours de l’épreuve, il devra aller puiser au plus profond les motifs de son obéissance à Dieu. Dans ces moments, la réponse à cette question est déterminante : Pourquoi est-ce que j’aime Jésus ? Si cet amour est lié uniquement aux choses éphémères telles que la bonne santé, le mariage, la réussite professionnelle et sociale … alors une fois que ces choses passeront au crible de l’épreuve que restera-t-il ? Puisse la source de notre joie être cet héritage qui ne se peut ni corrompre, ni souiller, ni flétrir, lequel vous est réservé dans les cieux, à vous qui, par la puissance de Dieu, êtes gardés par la foi pour le salut prêt à être révélé dans les derniers temps! (1 Pierre 1. 3-5).

Gloire à Dieu, l’étendue de toute tentation est limitée parce que :

– Jésus nous donne le pouvoir de la vaincre. Voici, je vous ai donné le pouvoir de marcher sur les serpents et les scorpions, et sur toute la puissance de l’ennemi ; et rien ne pourra vous nuire. Luc 10. 19

– Dieu prévoit toujours un moyen de résister à la tentation et d’en être victorieux. Aucune tentation ne vous est survenue qui n’ait été humaine, et Dieu, qui est fidèle, ne permettra pas que vous soyez tentés au delà de vos forces ; mais avec la tentation il préparera aussi le moyen d’en sortir, afin que vous puissiez la supporter. 1 Corinthiens 10. 13

– Jésus nous accompagne pendant la tentation car, ayant été tenté lui-même dans ce qu’il a souffert, il peut secourir ceux qui sont tentés. Hébreux 2. 18

– Jésus nous défend auprès du Père et prie pour nous. Qui les condamnera ? Christ est mort ; bien plus, il est ressuscité, il est à la droite de Dieu, et il intercède pour nous ! Romains 8. 34

Compte tenu de tout cela, les attaques de l’ennemi ne doivent pas être un sujet de peur, d’effroi car la victoire est certaine pour qui se saisit des armes. Et par la suite, le vainqueur sera un puissant instrument pour fortifier les frères par son témoignage. Le but des diverses épreuves est glorieux. Elles sont là afin que l’épreuve de votre foi, plus précieuse que l’or périssable qui cependant est éprouvé par le feu, ait pour résultat la louange, la gloire et l’honneur, lorsque Jésus-Christ apparaîtra (1 Pierre 1. 7). L’épreuve est nécessaire pour qui veut croître spirituellement. Alors en attendant qu’elle arrive, appliquons-nous à veiller et prier afin de ne pas tomber en tentation.

Ultime Choix

Article de:


Merci de laisser un commentaire

()

x

Lettre d'information ultimechoix Besoin de paroles inspirantes et bénissantes? Inscris-toi à notre infolettre.

Non, merci