sagesse de Dieu et sagesse du monde

Comment marcher selon la sagesse de Dieu?

1 Rois 10. 23-24 ; 1 Rois 11. 1-11

La sagesse de Dieu est grande et incommensurable qui peut la connaître?

Salomon disait déjà que la crainte de l’Eternel c’est le commencement de la sagesse, et heureux est l’homme qui marche d’après les voies de l’Eternel. Dans le livre des rois nous lisons dans 1 Rois 10. 23-24 :

« Le roi Salomon fut plus grand que tous les rois de la terre par les richesses et par la sagesse. Tout le monde cherchait à voir Salomon, pour entendre la sagesse que Dieu avait mise dans son cœur. »

Nous voyons combien grande était la sagesse de ce fils de David. Cependant au chapitre 11 nous lisons aux versets 1&2 « Le roi Salomon aima beaucoup de femmes étrangères, outre la fille de Pharaon: des Moabites, des Ammonites, des Édomites, des Sidoniennes, des Héthiennes, appartenant aux nations dont l’Éternel avait dit aux enfants d’Israël : Vous n’irez point chez elles, et elles ne viendront point chez vous ; elles tourneraient certainement vos cœurs du côté de leurs dieux. Ce fut à ces nations que s’attacha Salomon, entraîné par l’amour. » Et au verset 11 du même chapitre nous lisons : « Et l’Éternel dit à Salomon : Puisque tu as agi de la sorte, et que tu n’as point observé mon alliance et mes lois que je t’avais prescrites, je déchirerai le royaume de dessus toi et je le donnerai à ton serviteur. »

Son cœur s’est laissé entraîner par l’amour nous dit la parole. Comment avec toute sa grande sagesse il n’a pas pu reconnaître les voies de Dieu? Comment le discernement lui a-t-il échappé?

Nous pouvons tirer 2 leçons :

1) Il y a une différence entre le don de Dieu et la vie que Dieu attend de nous

Ce que Salomon manifestait était un don de Dieu, c’était un dépassement des capacités naturelles de l’homme. Sa sagesse était admirable, mais sa vie était déplorable. Ne nous contentons pas de la manifestation des dons que Dieu a mis en nous pour croire que nous sommes dans ses voies. C’est celui qui le craint (met sa parole en pratique) qui lui est agréable. C’est ce qui nous arrivera si nous ne laissons pas notre sagesse être renouvelée par le Seigneur pour pouvoir discerner ce qui bon, agréable et parfait dans tous les domaines de nos vies.

2) La parole de Dieu est oui et amen! Pas de place pour le raisonnement !

Nous avons souvent entendu des frères/sœurs dirent qu’ils peuvent épouser des non croyants et que plus tard certainement ils se convertiront (comme s’ils étaient devenus le Saint Esprit). C’est un mensonge de notre sagesse, c’est la sagesse du monde. La sagesse divine qui est plus grande nous demande de ne pas faire de mélange, de ne pas se lier aux non croyants.

De même quand la sagesse selon la Bible nous demande de fuir l’impudicité, notre sagesse nous dit de négocier avec, de résister. Et c’est ainsi que petit à petit on avance dans l’impiété.

Choisissons résolument qui nous volons écouter : soit la sagesse de Dieu qui mène à la vie soit la sagesse humaine qui mène à la mort.

Ultime Choix

Article de:


Mots clés

Sanctification

Merci de laisser un commentaire

()

Lettre d'information ultimechoix

Besoin de paroles inspirantes et bénissantes? Inscris-toi à notre infolettre.