attendre-elevation-seigneur

Attendre l’élévation du Seigneur

1 Pierre 5.6 : « Tenez-vous donc humblement sous la main puissante de Dieu, pour qu’il vous élève au moment qu’il a fixé. »

L’apôtre Pierre écrit cette lettre aux chrétiens de Rome qui passaient par des moments de difficulté. Elle a pour but de les encourager à demeurer dans la sainteté et à avoir une conduite exemplaire parmi ceux qui ne connaissent pas encore le Christ. Après diverses exhortations il conclut sa lettre par quelques recommandations, dont celle que nous avons citée plus haut.

Que veut dire Pierre ici? On pourrait reformuler cette phrase de Pierre ainsi : « Supportez patiemment les difficultés et les épreuves par lesquelles vous passez, en attendant le moment où Dieu vous apportera son secours. »

Pour tout enfant de Dieu, la vie est loin d’être un fleuve tranquille. En effet, le choix que tu as fait de renoncer au péché et de conformer ta vie aux enseignements du Christ implique que tu as souvent à poser des actes ou à prendre des positions qui dérangent. En fonction du milieu, les conséquences peuvent être plus ou moins graves : la perte d’une amitié, l’isolement de la famille, la perte d’un emploi, la mort…

Si tu es dans une situation de souffrance à cause de ta foi, alors que ces paroles de Pierre apaisent ton cœur. Dieu voit, et il agira, au moment opportun. Quelques versets plus loin, l’apôtre renforce cette exhortation en expliquant comment Dieu agit au travers de la souffrance :

« Mais quand vous aurez souffert un peu de temps, Dieu, l’auteur de toute grâce, qui vous a appelés à connaître sa gloire éternelle dans l’union à Jésus-Christ, vous rétablira lui-même ; il vous affermira, vous fortifiera et vous rendra inébranlables. » 1 Pierre 5. 10

Alors reste soumis à Dieu dans l’épreuve, attends humblement son secours avec confiance et tu en ressortiras fort et ferme.

Article de: Ultimechoix.net


Merci de laisser un commentaire

()

x

Lettre d'information ultimechoix Besoin de paroles inspirantes et bénissantes? Inscris-toi à notre infolettre.

Non, merci