costi-hinn-prosperite-jesus-christ-evangile

De l’évangile de prospérité à Jésus-Christ: le neveu de Benny Hinn raconte sa conversion

Costi Hinn, ancien prédicateur de l’évangile de prospérité et neveu de Benny Hinn, prêcheur de l’évangile de prospérité extrêmement populaire, a raconté son histoire de conversion à PJ Media avant la parution de son prochain livre, God, Greed, and the (Prosperity) Gospel: How Truth Overwhelms a Life Built on Lies. Hinn a raconté pour la première fois son histoire il y a deux ans à Christianity Today, mais son livre – et son interview – expliquent comment un enfant riche et centré sur l’homme est devenu un disciple de l’humble Jésus, centré sur Dieu.

Des célébrités comme T.D. Jakes, Kenneth Copeland, Joel Osteen et Benny Hinn s’enrichissent en prêchant un « évangile » de santé et de richesse qui pervertit le véritable christianisme. La puissante histoire de Costi Hinn illustre les différences entre l’évangile de prospérité et le véritable discipolat.

Hinn commence son histoire de conversion avec son expérience collégiale de joueur de baseball de Division I. Il décrit son entraîneur comme étant « très orienté vers le discipolat ». Un jour, son entraîneur a cité Proverbes 21: 1: « Le cœur du roi est comme un cours d’eau entre les mains de l’Eternel :il le dirige à son gré. » Son entraîneur lui a conseillé de jouer fort, mais a noté que « Dieu contrôle nos vies », donc quoi qu’il arrive – si les chasseurs de tête ne remarquent pas les joueurs ou s’ils perdent la partie – les joueurs doivent simplement faire un bon match et faire confiance à la souveraineté Dieu.

« Je me souviens d’avoir été si confus », a déclaré Hinn à PJ Media. « Dans notre théologie [de l’évangile de la prospérité], nous ordonnons à Dieu de nous bénir, de nous donner des bénédictions de santé, de richesse et d’abondance. Je voyais mes prières comme des choses que Dieu devait faire. Pour moi, c’était aussi simple que de croire en la foi et Dieu devrait le faire parce qu’être chrétien signifie que Dieu me donnerait les désirs de mon cœur.  »

Il balaya cette confusion, mais ses préoccupations se posèrent encore lorsqu’il rencontra sa future femme.

« Je rencontre cette fille, elle conduit une Yaris. Je suis un arrogant gros consommateur de carburant, enfant de l’évangile de prospérité et un prédicateur. Et voici cette fille qui est serveuse chez TGI Friday, qui se donne à ses études. Ses parents sont des cols bleus, durs travailleurs », se souvient Hinn. « Je la rencontre et elle ne ressemble en rien à nous, mais je tombe tout simplement éperdument amoureux d’elle. »

Au début, il l’a emmenée dans la famille pour « la réparer ». Les Hinn ont essayé de la faire parler en langues, mais elle ne l’a pas fait. « Elle n’a jamais été dans la gloire », se souvient-il. « Elle a toujours pensé qu’il était un peu étrange que nous conduisions des Hummers, des Benz et Maserati … et que nous soyons des pasteurs. »

Lui et sa fiancée ont quitté le cercle familial, en partie à cause de son asthme. « Dans la famille Hinn, vous n’êtes pas autorisé à être malade. Vous le cachez. Vous n’êtes pas autorisé à dire que vous êtes malade, parce que cela va propager une mauvaise énergie et rendre les autres malades. C’est très mystique et superstitieux. »

En quittant la famille, Hinn a fini par servir en tant que jeune pasteur dans une église différente du mouvement de l’évangéle de prospérité. Le pasteur principal lui a dit de prêcher un dimanche sur le passage de Jean 5. 1-17, la guérison de Bethesda. Se préparer à prêcher ce sermon allait changer sa vie pour toujours.

Dans ce passage, « Jésus s’approche d’une multitude de personnes malades et en choisit une. » Cela a semblé étrange à Hinn parce que « nous avions l’habitude de dire que Dieu va guérir tout le monde … si vous donnez simplement une offrande, Dieu vous donnera un miracle ».

« Alors j’arrive au point où Jésus guérit l’homme immédiatement. Jésus dit: ‘Lève-toi, prends ta natte et marche. » Pas de musique, pas de fanfare, pas d’ambiance spéciale. C’était absolu et immédiat, et je me suis dit que c’est vraiment fou « , a poursuivi Hinn.

« La partie suivante du texte où l’homme se promène avec sa natte et où les pharisiens disent: » Qui t’a dit que tu pouvais prendre ta natte et marcher? C’est le sabbat. Qui t’a donné la permission de le faire?  » Il dit: « Celui qui m’a guéri », parce qu’il ne savait pas qui était Jésus.  »

« C’était le moment … où pour moi tout a flashé dans mon esprit et j’ai pensé: ‘C’est une blague ou quoi? Il a été guéri et il ne savait pas qui était Jésus. Foi en qui? Foi en quoi ? ‘ »Hinn s’est dit. « Je suis confus mais aussi intrigué. »

Il s’est tourné vers le commentaire de John MacArthur à propos de ce passage et a lu que « personne ne peut contrôler Jésus. Essentiellement, vous ne pouvez pas créer une formule à partir de son ministère ».

« Je n’arrêtais pas d’imaginer que c’est ce que nous avons fait. Nous avons créé une formule », a-t-il déclaré à propos de l’évangile de prospérité.

Pendant que Hinn lisait ce commentaire sur ce passage, « Le Seigneur a fait tomber les écailles de mes yeux ».

Il a cité les propos de MacArthur: « Nous voyons ici un exemple de Jésus en tant que guérisseur souverain et l’un des mensonges les plus cruels des guérisseurs de la foi, c’est que les personnes qui ne parviennent pas à être guéries ne sont pas coupables de confession négative ou de manque de foi. »

« C’est exactement ce que nous pensions », se souvient Hinn. « De cette façon, quand ils ne seront pas guéris, on peut les blâmer. »

Réalisant la source humaine et la corruption de l’évangile de prospérité, il se repentit et se tourna vers Dieu. « J’ai demandé pardon à Dieu, je me suis repenti de mon péché, j’ai dit à Jésus que je le servirais fidèlement tant que je vivrais », a déclaré Hinn. « C’est le moment où je crois avoir été sauvé et converti. Je me suis tourné vers Christ alors qu’il remportait la victoire dans mon cœur. »

Le pasteur a insisté sur le fait que « l’évangile de prospérité n’est pas le vrai christianisme. Les églises qui le prêchent ne sont pas de vraies églises. En même temps, cette version médiane du christianisme où nous tolérons tout et défendons rien n’est pas le vrai christianisme non plus. »

Hinn a encouragé les vrais chrétiens à « établir des relations » avec ceux qui sont pris dans l’évangile de prospérité afin de contrer le récit faux avec le véritable appel de Jésus à devenir disciple.

« Je suis reconnaissant qu’il y ait eu des gens dans ma vie qui ont dit la vérité et qui étaient disposés à risquer ma réaction parce qu’ils m’aimaient suffisamment pour me dire la vérité », a-t-il déclaré à PJ Media.

« Nous avons cette idée que la tolérance consiste à accepter et à célébrer les idées des autres. Donc, personne ne sait plus comment être en désaccord », a-t-il déploré. « Nous devons séparer nos désaccords des personnes qui les propagent. Nous devons nous rappeler que nous rejetons les idées mais pas les gens. Lorsque nous discutons de ces choses, cela ne signifie pas que nous acceptons tout ce que nous disons ou que nous faisons des compromis. » .  »

Alors que beaucoup aujourd’hui pourraient affirmer qu’il est méchant ou haineux de défier la « vérité » de quelqu’un d’autre, Hinn a insisté sur le fait « qu’il est haineux de cacher la vérité ».

Il a mentionné quelques mensonges essentiels sur la prospérité que les chrétiens doivent contrer par la vérité biblique.

« L’idée que suivre Jésus n’entraînera aucune souffrance dans votre vie » est un mensonge, insista Hinn. « Paul a été battu, a fait naufrage, a été persécuté et finalement tué. Pierre a vécu la même chose. Etienne a été lapidé. Le Fils de Dieu lui-même a été tué! »

« Alors, qu’est-ce qui nous fait penser que nous allons sortir indemnes de cette vie, en tant que disciples de l’homme qui est mort pour nous? C’est irréaliste et non biblique », a-t-il déclaré. Le prédicateur a noté que Jacques 1: 2 dit aux chrétiens de se préparer non pas si, mais quand ils feront face à diverses épreuves.

Cela ne signifie pas que Dieu prend plaisir à la souffrance de son peuple. « Dieu donnera toujours un but à notre douleur mais nous ne serons pas sans peine dans cette vie. Il peut supporter n’importe quelle situation sombre et désastreuse et il peut la résoudre définitivement. De manière aimante, comme un vrai père Il rachètera la douleur et lui donnera un but.  »

Plutôt que d’accepter la souffrance qui accompagne le fait de suivre Jésus (Marc 8: 34-38), l’Évangile de la prospérité se concentre sur les désirs et l’accomplissement de l’individu.

« L’évangile de prospérité éloigne les gens de la vérité. C’est centré sur l’homme. Tout est centré sur votre confort, vos désirs, vos rêves, votre but, votre avenir », a expliqué Hinn. « Dieu est plus une marionnette et nous en sommes le maître. Nous sommes le capitaine de notre âme » dans l’évangile de la prospérité.

« Ça fait appel aux désirs les plus égoïstes et les plus humains de chaque cœur, afin que je sois le centre ultime de ma propre vie », a-t-il ajouté. En revanche, le [véritable] évangile appelle les chrétiens à mettre Jésus au centre de leur vie, à la suite de ses commandements et à mener une vie d’amour et de service envers les autres. « Etre un vrai disciple signifie aimer Jésus, suivre Jésus, obéir à Jésus. Si nous disons que nous sommes disciples de Christ et que nous ne croyons pas en Christ, nous nous leurrons nous-mêmes », a-t-il déclaré, faisant référence à Luc 14: 25-35.

Costi Hinn a déclaré à PJ Media qu’il avait quelque peu réussi à atteindre sa famille avec ce message.

« Nous avons eu une discussion saine et certains membres de la famille sont devenus plus conscients des dangers que nous propagions », a-t-il déclaré. D’autres, cependant, « ont endurci leurs cœurs ». D’autres encore « l’acclament dans les coulisses ».

« J’ai eu des appels de membres de ma famille disant: » Nous prions pour toi, continue!  » C’est un mélange de victoires et de défis « , a expliqué Hinn.

Tyler O’Neil
Article original en anglais sur PJ Media


Mots clés

prospérité

Merci de laisser un commentaire

()

Articles similaires

prosperite-eglise-pasteurs
Fausses doctrines et sectes

La grande abomination dans le parvis intérieur

« Et il me dit: As-tu vu, fils d'homme? Tu verras encore des abominations plus grandes que celles-là.…

Lire plus
Donner selon Dieu
Consécration

Donner selon Dieu (1/2) – Conviction ou contrainte ?

Un coeur qui donne Que dit la Bible au sujet de la libéralité? Comment et combien faut-t-il donner…

Lire plus
evangile-de-prosperite
Fausses doctrines et sectes

L’évangile de prospérité, est-ce biblique ?

Les événements du 11 septembre à New York ont secoué le monde, à tel point, que l'on a…

Lire plus

Lettre d'information ultimechoix

Besoin de paroles inspirantes et bénissantes? Inscris-toi à notre infolettre.